EXERCICE électromécanique des systèmes automatisés corrige ESA et TEMI - OFPPT cours+exercice+examen+corrige

jeudi 27 février 2020

EXERCICE électromécanique des systèmes automatisés corrige ESA et TEMI

  Can I Help You       jeudi 27 février 2020

EXERCICE électromécanique des systèmes automatisés corrige ESA 








EXERCICE électromécanique









Information



Présentation de la laverie Daoui

L’enrichissement des phosphates pauvres par voie humide ou lavage occupe une place importante parmi les procédés de traitement de minerais phosphatés appliqués au Maroc.

C’est ainsi que le groupe O.C.P compte quatre laveries en service et une cinquième pour le traitement des phosphates pauvres de Sidi Chennane.

Les quatre laveries opérationnelles sont :

La laverie de Sidi Daoui (UD)
La laverie de Kerkour-rih (UZ)
La laverie de Maroc-phosphate II (MP II).
L’usine de traitement de Laâyoune.


La laverie de Sidi Daoui se situe à 25 Km à l’est de la ville de Khouribga et à proximité des chantiers d’extraction du grand Daoui. Elle comporte une station de criblage de phosphate humide à la mille  15*50mmet un ateliers d’enchérissement par lavage des phosphates pauvres en provenance de la couche 2A et de la couche 3 Daoui.

La station de criblage a démarré en 1972 avec une trémie de capacité 3000 tonnes, le débit de maintenance du produit humide est de 2000t/h.

L’usine de lavage a démarré en 1972 avec cinq chaîne de lavage une production de 440 t/an du produit sec et marchant. Soit une capacité de production de 2700000 t/an. La construction d’une sixième chaîne de lavage en 1983 et l’utilisation des convoyeurs séparateurs au lieu des essoreuses en 1988 en fait augmenter la capacité de production à 6000000 t/an .
        La production est assurée par une main d’œuvre de 450 personnes.
Principe du lavage :
L’enrichissement du phosphate provenance de la couche 2A Daoui consiste à débarrasser le minerai de ses fonctions granulométriquement les plus pauvres, à savoir les grains supérieurs à 2.5mm et les grains inférieurs à 100 microns.
La tranche comprise entre 2.5mm et 100 microns consiste donc le phosphate lavé.
Les principales étapes du lavage sont la mise en pulpe, le criblage à 2.5mm, la classification en vue d’éliminer les boues de dimension inférieure à100 microns est enfin l’essorage et la mise en stock.
Une bascule est un appareil qui mesure la qualité de matière qui circule sur sa bande.
Il est composé :d’une partie mécanique sur laquelle le produit va s’écouler et être pesé .une partie électrique ou est située la puissance et une partie électronique qui depuis les capteurs jusqu’au calculateur va permettre de mesuré le débit et éventuellement de réguler ce débit.

Le signal poids ,fourni par le capteur de la bande de pesage ,est amplifié et mis en forme par l’amplificateur de base SAUTELMA avant d’être transmis au calculateur .Ce module amplificateur est placé sur la partie mécanique du doseur.
Ce module peut être fourni en version numérique (UTN) pour transmettre des signaux sur une longue distance.
LA vitesse de bande va être transmise au calculateur sous forme d’impulsions par un codeur placé sur le tambour de queue ou par un codeur incrémental sur la bande .
 L’Office Chérifien des Phosphates est un organisme d’état à caractère privé Il est inscrit au registre de commerce et soumis sur le plan fiscal aux mêmes obligations que n’importe quelle entreprise privée; patente, droit de douane, taxe de l’exploitation, impôt sur les sociétés. Il est considéré ainsi comme un organisme Etatique à gestion autonome.
Etant une société anonyme, dont  le seul actionnaire est l’Etat  Marocain , l’ OCP est dirigé par un directeur général nommé par dahir et le contrôle est exercé par un conseil d’administration.
              La gestion financière du groupe est séparée de celle de l’Etat. Il participe au budget de ce dernier en faisant  des versements de dividendes.
En raison du grand nombre de centres d’exploitation et de production étalés à travers l’ensemble du territoire marocain, le groupe OCP a su se doter d’un système de gestion décentralisé, caractérisé par la répartition des différentes taches entre les filiales et les directions compétentes. Ces dernières sont réparties sous forme de divisions de services et de sections.
              Le phosphate est recherché pour le phosphore qu’il contient. Désigné en chimie par la lettre P, il constitue un élément essentiel des cellules vivantes de l’homme. Chez les animaux, il apparaît dans les os et les dents. Chez les végétaux, c'est lui qui véhicule l'énergie produite par photosynthèse.
              Matière naturelle, le phosphore est présent partout. On le rencontre chaque jour. Dans la pâte dentifrice que l’on utilise le matin et dans la plupart des aliments (laitages, œufs, viandes, poissons, légumes et fruits secs). Il est également à la base de certains produits pharmaceutiques et peut être utilisé dans l’alimentation animale, dans la fabrication de détergents, la conservation des aliments et bien d’autres applications encore.
              Mais on le sait, c’est principalement pour la fertilisation des terres arables que les phosphates minéraux présentent une importance primordiale. On les utilise comme engrais. La plus grande partie de la production mondiale (85%) sert d’ailleurs à engraisser les sols.
              En quantité appropriée, le phosphore contribue à développer les racines de la plante, à faciliter son alimentation et à la rendre plus résistante face aux maladies. Autant de vertus qui permettent d’augmenter les récoltes, tant sur le plan quantitatif que qualitatif. C’est dire si le phosphate joue un rôle essentiel dans la productivité agricole, et du même coup dans l’alimentation de l’Homme.
                             II.      Présentation de la  direction des industries chimiques de Jorf Lasfar 

1.      Aperçu sur la direction des industries chimiques de JORF LASFAR :
Afin de créer un nouveau pôle de développement industriel et social dans la zone d’EL JADIDA et de contribuer à la décentralisation et à la mise en valeur régionale conformément aux hautes Directives de Sa Majesté le Roi, le Groupe Office Chérifien des Phosphates a décidé de réaliser un nouveau complexe industriel à « Jorf Lasfar » qui se trouve à 25 Kilomètres au sud d’El Jadida, doublant ainsi sa capacité de valorisation des phosphates.


Le site de Jorf Lasfar a été retenu pour l’implantation d’un important complexe, compte tenu des avantages suivants :

Proximité des zones minières permettant son alimentation en phosphate (Khouribga et Youssoufia)

Conditions propices à la réalisation d’un port avec un tirant d’eau très important permettant ainsi la réception de bateau à fort tonnage ;

Disponibilité de l’eau de mer et de l’eau douce à sa proximité ;

Capacité du site à recevoir d’importantes autres installations industrielles.

            Rappelons que la politique adoptée par le groupe dans le domaine de la valorisation vise à répondre à l’évolution du marché mondial des produits phosphatés dont la structure change au profit des produits intermédiaires (T.S.P), diammonique (D.A.P) et Ammoniumsulfo-phosphate (A.S.P).
            Le Complexe industriel se situe dans le prolongement des unités déjà construites et mises en service à SAFI par le Groupe Office Chérifien des phosphates :
Maroc Chimie I en 1965.
Maroc Chimie II et Maroc phosphore I en 1976.
Maroc phosphore II en 1981.
Le complexe Maroc phosphore III–IV a démarré le 03/03/1986 et permet de produire annuellement :
Des millions de tonnes d’acide phosphorique d’une teneur de 29% P205, pouvant être clarifié et concentré à 54% P205
Le phosphate valorisé provient de Khouribga et le soufre importé de l’extérieur.
              Environ la moitié de la production est transformée localement en engrais notamment le DAP ou d’ASP et le TSP.








logoblog

Thanks for reading EXERCICE électromécanique des systèmes automatisés corrige ESA et TEMI

Previous
« Prev Post

Aucun commentaire:

Publier un commentaire