ESA- Examen de passage - Technicien Spécialisé en Electromécanique des systèmes automatisés . - OFPPT cours+exercice+examen+corrige

dimanche 8 mars 2020

ESA- Examen de passage - Technicien Spécialisé en Electromécanique des systèmes automatisés .

  Can I Help You       dimanche 8 mars 2020

ESA- Examen de passage - Technicien Spécialisé en Électromécanique des systèmes automatisés .







examens de passage  ESA . 




examen de passage 2017 théorique  ESA.
examen de passage 2017 théorique  ESA. corrigé
examen de passage 2016 théorique  ESA.
examen de passage 2016 théorique  ESA. corrigé
examen de passage 2015 théorique  ESA.
examen de passage 2015 théorique  ESA. corrigé
examen de passage 2014 théorique  ESA.
examen de passage 2014 théorique  ESA. corrigé
examen de passage 2013 théorique  ESA.
examen de passage 2013 théorique  ESA. corrigé
examen de passage 2013 pratique  ESA.
examen de passage 2012 théorique ESA.
examen de passage 2012 pratique ESA.
examen de passage  2011 théorique ESA
examen de passage 2010 théorique ESA.
examen de passage 2009 théorique ESA.
examen de passage 2008 théorique ESA.
examen de passage 2007 théorique ESA.
examen de passage 2006 théorique ESA.
examen de passage 2006 pratique ESA.




Informations

La dégradation des roulements

Cette panne est la cause la plus fréquente d’intervention sur les moteurs AC
·         L’usure des roulements est la cause de bruit, de vibrations. Un roulement non remplacé à temps peut se bloquer, tourner sur son arbre ou dans le siège (dans le flasque) et ainsi endommager ces deux éléments. Il faudra dans ce cas :
·         Remplacer le rotor ou recharger l’arbre et le rectifier. Une portée d'arbre peut être rechargée soit par projection thermique ou par soudage suivi d'un traitement thermique et ensuite usinée au diamètre prescrit.
·         Remplacer le flasque ou recharger les sièges. Une portée de siège de roulement peut être  rechargée par l'ajout d'un anneau d'acier qui est ensuite usinée au diamètre prescrit

Voir le module la maintenance des roulements

Le défaut d’alignement

Il provoque une dégradation prématurée des roulements ou paliers, il peut amener une déformation de l’arbre du rotor, un e perte de rendement de l’installation.


Le dépannage des moteurs électriques AC 



Observer notamment les traces de fuite d’huile ou de coulure de graisse sur les paliers.
Contrôler le serrage des pattes ou brides de fixation
Contrôler la présence de vibrations anormales. V

Il faudra porter une certaine attention aux points suivants :
·          Y a-t-il eu un changement d’orientation du moteur (Vertical / horizontal ou vice versa) : est il conçu pour cela ? si non les roulements ou butées seront à changer trop fréquemment. Un roulement doit tenir au moins deux ans dans des conditions dures et en fonctionnement continu.
·          Le moteur a-t-il déjà été rebobiné ? quand ?
·          Y a-t-il déjà eu un remplacement de moteur, le moteur actuel est il conforme aux préconisation initiales ? y a-t-il eu un remplacement par un autre modèle ?
·          L’utilisation de la machine en traînée est elle conforme à ses réelles possibilités ?


Il faut vérifier les points suivants
·          Présence de courant de fuite pouvant endommager à terme les roulements.
·          Vérifier l’alignement du moteur, un mauvais alignement détériore les roulements. (voir le chapitre sur le dépannage des roulements).
·          Présence excessive de poussières, humidité, particules métalliques etc. par rapport à la classe du moteur.
·          Valeur des tensions et de l’intensité absorbée.
·          Le moteur est il protégé par un relais thermique ?
·          La section du câble d’alimentation est elle suffisante compte tenu de la surintensité de démarrage ?



Tableau de réflexion logique pour le dépannage des moteurs AC


Effet
Réflexion
Remède
Vibrations, bruit

Causées soit par :
§  Une fixation insuffisante

§  Un défaut dans la chaîne cinétique


§ Vérifier les pattes et les boulons de fixation
§ Vérifier les roulements, les éléments de transmission (cardan, engrenage,… )

Roulements chauds
§  Défaut dans la chaîne cinétique qui augmente la charge sur les roulements
§  Vérifier si arbre tordu ou faussé
§  Courroies trop tendues
§  Défaut d’alignement
§  Dégradation de la graisse ou contamination du lubrifiant
§  Insuffisance de graisse
§  Vérifier roulement et éventuellement le changer
Fusibles fondus
§  Surintensité de démarrage ou blocage du moteur
§  Après vérification de l’absence de défaut (ohmmètre , isolement) Remplacer par des fusibles qui supportent la surintensité de démarrage (fusibles aM)
Roulements changés trop souvent
Cela peut être consécutif à
§  Un mauvais alignement du moteur et de la machine entraînée
§  Un défaut d’isolement provoquant un passage de courant passant par le roulement et l’endommageant
§  Un défaut d’étanchéité du roulement

§  Un défaut de remontage lors des remplacements de roulement
§  Un défaut de lubrification

§  Température trop élevée pour le roulement


Revoir l’alignement


Mesurer la résistance d’isolement, voire le module  « La maintenance des roulements »
Vérifier la compatibilité des bagues d’étanchéité avec l’environnement, mettre des roulements étanches
voire le module  « La maintenance des roulements »
Les roulements sont souvent graissés à vie sinon ils doivent être équipés de systèmes de graissage qu’il faut dans ce cas contrôler.
Changer le type de roulement
Bruit aigu, sifflements
Bruit sourd
Vibrations

Roulements défectueux
Remplacer les roulements






Effet
Réflexion
Remède
Vibration, balourd du rotor


Rotor endommagé (barre rompue) dans le cas d’un moteur asynchrone
Remplacer le rotor
Roulements trop fréquemment remplacés

Charge trop forte
ou roulements de remplacement sont de mauvaise qualité ou déjà endommagés lors du stockage
Revoir la conception
Vérifier la qualité ou les conditions de stockage des roulements utilisés en pièces de rechange
Echauffement des paliers


Absence de lubrification des coussinets ou des roulements

Lubrifier
Grognements, ne démarre pas ou n’est pas à sa vitesse normale
Moteur AC






Phase coupée (triphasé)






Condensateur ou coupleur de démarrage défectueux (monophasé)

Vérifier l’arrivée de la tension, les organes de commande, fusibles
Tester à l’ohmmètre la continuité des bobinages du stator : 10 à 20 ohms par enroulement

Vérifier le câblage, le condensateur, le coupleur

Le moteur a été réparé mais il ne démarre plus
Moteur AC


Mauvais branchement qui le ferait partir dans le mauvais sens si il n’y avait pas un blocage ou une sécurité
Désaccoupler le moteur vérifier le sens de fonctionnement
Disjoncte au démarrage ou en cours de fonctionnement






Défaut d’isolation du bobinage de stator

Introduction de corps étrangers dans le corps du moteur ou la plaque à borne
Re bobiner le moteur ou le remplacer

Nettoyer passer à la soufflette

Disjoncte au démarrage ou en cours de fonctionnement
Depuis une modification de la charge

Seuil de déclenchement du relais de disjoncteur réglé trop bas
Revoir le dispositif de protection
Vérifier que la charge ne dépasse pas les limites du moteur






Effet
Réflexion
Remède
Moteur bruyant
·         Entrefer non homogène

·         Rotor déséquilibré
·         Corriger le montage des flasques ou le palier
·         Rééquilibrer le rotor (pose de mastic pou plastic sur les parties à alourdir)
Moteur trop long à démarrer et/ou absorbe trop de courant
·         Charge excessive

·         Tension faible au démarrage



·         Rotor défectueux
·         Réduire la charge

·         Vérifier les raccordements, augmenter la section du câble d’alimentation
·         Changer le rotor
Arrêt à chaud du moteur et redémarrage possible après refroidissement.
Présence de protection thermique à l’intérieur du bobinage qui commandent l’arrêt du moteur lorsqu’il s échauffe.
.
Le moteur est en surchauffe.
Vérifier sa ventilation
Vérifier son utilisation : présence de surcharge, absence de lubrification.



Contrôle d’un moteur

Vérifier l’absence de dommages visibles :
-            Ventilateur fendu, cassé, manque de pales;
-            Capot de ventilateur déformé ou détaché;
-            Pattes de fixation fendues ou bride de fixation endommagée.
-            Pas d’accumulation de poussière, fibres, copeaux et autres matières sur la carcasse ou autour de l’entrée du ventilateur
-            Pas de corrosion importante sur les anneaux/boulons à œil de levage
-            Pas de vibrations excessives
-            Pas d’attaches desserrées
-            Câbles et mises à la terre en bon état
-            Etanchéité du moteur et presse-étoupe en bon état
-            Résistance d’isolement adéquate. Il est important de procéder à cette vérification après une période d’arrêt prolongée.
-            Graissage éventuel, particulièrement pour les moteurs 2 pôles (3000TM) de puissance élevée.
-            Etat général du moteur, de son alignement et de ses organes de transmission (poulie, pignon, chaîne, courroie).
-            Usure par fatigue thermique des fils des bobinages notamment sur les coudes. Cette fatigue thermique survient après une dizaine d’année d’utilisation en service discontinu consécutivement à la dilatation et rétractation sous l’effet des variations thermiques.

 Faire tourner le moteur à vide avec la main et vérifier l’absence de freinage anormal pouyr les petits modèles.

Contrôle du rotor type cage d’écureuil

Il peut arriver qu’une barre de la cage d’écureuil soit cassée ou dessoudée. Cela produit une rupture de la spire et des vibrations. Ce défaut peut être décelé par des appareils de contrôle vibratoire évolués ou par examen visuel du rotor démonté.

Contrôle du rotor bobiné

Contrôler la résistance ohmique entre les bagues. Elle doit être de quelques ohms.
Il se fait à l’ohmmètre les deux pointes de touche étant apposées sur les bagues. On doit mesurer une résistance de quelques ohms. Une coupure peut être une mauvaise soudure au raccordement de la bague avec le fil de bobinage. Une soudure peut être apparemment parfaite mais masquer une poche de résine ou d’oxyde isolant qui entoure le cuivre du fil.

Désaimantation des aimants du rotor

Il peut arriver qu’un aimant perde ses propriétés magnétiques. Il faut alors le remplacer.

Contrôle de l’arbre

La flexion de l'arbre est particulièrement à surveiller, une trop forte charge appliquée sur son extrémité peut engendrer un couple tel qu'une flexion critique se produise.
s'induise et se porte sur les roulements ou fasse frotter le rotor et le stator.

Cette flexion se traduit par une fatigue de l'arbre, un mauvais positionnement des balais, un effort excessif sur les roulements selon un angle inapproprié et cas extrême un contact entre les tôles magnétiques et les aimants.

Il faudra à l’occasion contrôler avec un comparateur la déformation de l’arbre. Il est possible sur certains moteurs de désolidariser l’axe du rotor et de le remplacer. La tolérance sera de un à quelques centièmes de mm.

logoblog

Thanks for reading ESA- Examen de passage - Technicien Spécialisé en Electromécanique des systèmes automatisés .

Previous
« Prev Post

Aucun commentaire:

Publier un commentaire