Examen de fin formation communication français niveau T et TS OFPPT - OFPPT cours+exercice+examen+corrige

mercredi 11 mars 2020

Examen de fin formation communication français niveau T et TS OFPPT

  Can I Help You       mercredi 11 mars 2020

Examen de fin formation communication

 français niveau T et TS OFPPT












fin formation communication français niveau T et TS













Examen de fin formation français niveau TS 2018.

Examen de fin formation français niveau TS 2016.

Examen de fin formation français niveau TS 2015.

Examen de fin formation français niveau TS  2013.

Examen de fin formation français niveau TS  2012.

Examen de fin formation français niveau TS v2 2011.

Examen de fin formation français niveau TS v1 2011.

Examen de fin formation français niveau T  2011.









Informations



Moteur à excitation composée


Il comporte un stator ou inducteur en série et un autre en dérivation (parallèle).
Il  présente l’avantage de ne pas s’emballer à vide

Flux additif ou soustractifs
Lorsque les flux des deux inducteurs s’ajoutent, le moteur est appelé à flux additif. Lorsque le moteur tourne à vide, le courant dans l’inducteur série est faible et son flux négligeable si on le compare à celui de l’inducteur parallèle. Le moteur a le comportement d’un moteur à excitation parallèle et il ne s’emballe pas. Lorsque la charge augmente, le flux de l’inducteur série augmente et s’ajoute à celui de l’inducteur parallèle. Le flux total augmente donc.  La vitesse étant inversement proportionnelle au flux, elle diminue lorsque le flux augmente. Ce moteur sert à entraîner des charges très élevées pendant une courte durée.
Si au contraire l’inducteur série est en sens inverse de l’inducteur parallèle, le moteur est à flux soustractif. Lorsque la charge augmente, le flux de l’inducteur série s’oppose au flux de l’inducteur parallèle. Cela diminue le flux total. La vitesse augmente donc.


Evolution du couple au démarrage

Organes du moteur à courant continu 


Le collecteur

C'est un interrupteur tournant qui assure la distribution du courant quelque que soit la vitesse de rotation de la machine. Ce collecteur permet de garder les champs magnétiques perpendiculaires quelque soit la position du rotor.
Plus il y a de lames plus la vitesse sera constante sur un tour du rotor.
L'âme du collecteur est une bague isolante, cette bague est chaussée d'un anneau de cuivre possédant des crochets pour y souder ou pincer le fil de cuivre. Après montage du cuivre sur l'isolant, des saignées sont réalisées pour obtenir les lames isolées l’une de l’autre par un isolant qui ne doit pas toucher les balais.

Les aimants.


Dans certains petits et moyens moteurs à courant continu le stator est constitué d’aimants. Deux grandes familles pour le matériau de construction:
·         La ferrite: matériau pour des aimants peu onéreux, leur performance est honorable (cout/champ magnétique induit).
·         La terre rare: matériau plus noble pour des moteurs d'une puissance massique plus importante, le cout est évidemment supérieur à la ferrite.
Ils sont frittés sous la forme de tronçon de cylindre. Ils sont livrés soit magnétisés ou non. Dans CE cas la magnétisation se réalise une fois le moteur assemblé. Ils sont fixés sur la carcasse soit par de la colle ou par des agrafes métalliques

Les balais 


Les balais assurent le transport du courant de la partie fixe vers la partie mobile.
Un balai est un petit cube de quelques millimètres à quelques centimètre, en graphite pur ou mélangé à des agents soigneusement sélectionnés, crucial pour le fonctionnement du moteur.
Il doit en effet résister à des conditions d'utilisation sévères : courants élevés, répétitions du démarrage et d'arrêt, atmosphères chargées ou très sèches, etc.
Il est équipé d'un câble de raccordement au réseau et maintenu dans le moteur par un porte-balais, qui lui conserve une pression constante quel que soit le degré d'usure.

L'élévation de température est produite par les pertes Joule et par le frottement des balais sur le collecteur.
Les balais ont une durée de vie limitée et doivent être régulièrement remplacés.
Dans les moteurs CC le passage du balai d’une lamelle du collecteur à l’autre provoque des effets de surtension visualisés par des étincelles. Ces surtensions provoquent des parasites électriques qui peuvent perturber les réceptions radio TV ou les appareils de commande électronique. Un condensateur monté en parallèle du collecteur réduit fortement ces parasites et leurs nuisances.


logoblog

Thanks for reading Examen de fin formation communication français niveau T et TS OFPPT

Previous
« Prev Post

Aucun commentaire:

Publier un commentaire