tous cours ESA ( PDF جميع دروس) électromécanique - OFPPT cours+exercice+examen+corrige

mardi 17 mars 2020

tous cours ESA ( PDF جميع دروس) électromécanique

  Can I Help You       mardi 17 mars 2020

tous cours  ESA ( PDF جميع دروس) Électromécanique



Électromécanique











Information

Recommandations de maintenance



Prévoir le remplacement des vis de fixation, des presses-étoupe des entrées de câbles dans la plaque de bornier.
Prévoir une boîte pour le rangement des petites pièces.


Lors du démontage bien repérer les cales d’épaisseur destinées à aligner le moteur

Contrôle général d’un moteur

Vérifier l’absence de dommages visibles :
-            Collecteur détérioré : sillon à l’emplacement des balais, trace d’échauffement, dépôts de balais.
-            Capot de ventilateur déformé ou détaché;
-            Pattes de fixation fendues ou bride de fixation endommagée.
-            Pas d’accumulation de poussière, fibres, copeaux et autres matières sur la carcasse ou autour de l’entrée du ventilateur
-            Pas de corrosion importante sur les anneaux/boulons à œil de levage
-            Pas de vibrations excessives
-            Pas d’attaches desserrées
-            Câbles et mises à la terre en bon état
-            Etanchéité du moteur et presse-étoupe en bon état
-            Résistance d’isolement adéquate. Il est important de procéder à cette vérification après une période d’arrêt prolongée.
-            Graissage éventuel, particulièrement pour les moteurs 2 pôles (3000TM) de puissance élevée.
-            Etat général du moteur, de son alignement et de ses organes de transmission (poulie, pignon, chaîne, courroie).
-            Usure par fatigue thermique des fils des bobinages notamment sur les coudes. Cette fatigue thermique survient après une dizaine d’année d’utilisation en service discontinu consécutivement à la dilatation et rétractation sous l’effet des variations thermiques.

 Faire tourner le moteur à vide avec la main et vérifier l’absence de freinage anormal pouyr les petits modèles.

Contrôle du rotor par les lamelles du collecteur

Il se fait à l’ohmmètre les deux pointes de touche étant apposées :
·         sur deux lamelles proches : on doit mesurer une résistance de quelques 1/10 d’ohms, procéder à ce contrôle sur chaque paire de lamelles en faisant tournes le rotor à la main.
·         Sur deux lamelles opposées : on doit mesurer quelques ohms. Cette valeur doit décroître quand on effectue la mesure sur des lamelles de plus en plus rapprochées.

Une coupure de bobinage du rotor peu être due à une mauvaise soudure au raccordement de la lamelle avec le fil de bobinage. Une soudure peut être apparemment parfaite mais masquer une poche de résine ou d’oxyde isolant qui entoure le cuivre du fil.

Désaimantation des aimants du rotor (à aimant permanent)

Il peut arriver qu’un aimant perde ses propriétés magnétiques. Il faut alors le remplacer.

Les balais et ressorts à balais (anciennement charbons)

Il ne faut pas hésiter à changer régulièrement les balais dès qu'ils diminuent sensiblement de volume ou virent au bleu. Un balai est à contrôler toutes les 1 000 heures. La longueur des balais ne doit pas descendre sous l’effet de l’usure en dessous de 1/3 de sa longueur initiale. Sur certains balais un repère indique le niveau d’usure. Les balais sont toujours changés par jeu complet.
En entretien préventif, il faut vérifier que les arêtes des balais son exemptes d’écaillage, de traces de brûlures, marques d’usure anormale.

La pression des ressorts porte balais doit être de 160 à 200 g/cm2
Les ressorts doivent être vérifiés et changés tous les 3 ou 4 échanges de balais tous les deux ans. Par de fortes températures il arrive que les ressorts perdent leur dureté.

Rodage des balais 


A chaque remplacement de balai, il faut roder les balais pour les mettre à la forme du collecteur.

1.    Placer le balai dans son logement



2.    Intercaler du papier de verre la partie abrasive tournée vers le balai à mettre en forme



3.    Replacer les ressorts porte balais pour assurer une pression du balai sur l’abrasif



4.     Faire un mouvement de va et vient avec le papier de verre



5.    Vérifier la mise en forme du balai



6.    Passer un coup de soufflette (air comprimé)



7.    Procéder au remontage

Un rodage des balais dynamique doit être ensuite effectué à 1500 tours/mn pendant 3 heures au minimum en alimentant le moteur avec une tension continué réduite pour ne pas qu’il s’emballe. Un poste de soudure CC peut très bien être utilisé.


Le collecteur


Il doit être vérifié à chaque visite et décrassé si des balais ont laissé des traces noires. Il ne faut pas utiliser de toile abrasive laissant des poussières conductrices. Le papier de verre fait parfaitement l’affaire.

Un collecteur encrassé se manifeste par une traînée d’étincelles lors de son fonctionnement.
Si il présente des traces d’usure il faut démonter le rotor et le rectifier le collecteur.

Rectification des collecteurs
La rectification des collecteurs peut s’effectuer :
·         Sur tour à 1500tr /min maximum. Bien veiller au centrage qui doit être à 1 ou 2 /100 mm près.
·         Sur une rectifieuse à meule avec des passes de 2 à 3/100 de mm ? prendre les mêmes précautions de centrage que ci-dessus.
·         Avec des pierres abrasives montées sur le collecteur en place



Après la rectification du collecteur  il faut surtout racler les espaces antre les lamelles du collecteur avec un outil spécial. Cette précaution évite :
-         l’usure prématurée des balais
-         le saut des balais sur ces lamelles isolantes ce qui provoque des étincelles importantes et diminue la puissante du moteur tout en réduisant son temps de bon fonctionnement

Sue les collecteurs de forte puissance, il faudra non pas racler mais rectifier les espaces inter lamelles à la fraiseuse à une profondeur de 1 à 1,5mm et chanfreiner les bords des lames. Le chanfrein sera de 2 mm à 45 °.



logoblog

Thanks for reading tous cours ESA ( PDF جميع دروس) électromécanique

Previous
« Prev Post

Aucun commentaire:

Publier un commentaire